Menu

Les Pathologies du genou rencontrées en Podologie Sportive

Le genou est une articulation qui va réunir 3 os qui sont : le fémur, le tibia ainsi que la fibula (anciennement appelé péroné). Toutes ces surfaces osseuses seront recouverte de cartilage. Et la présence de ménisque à l'intérieur de cette articulation aura pour rôle d'amortic les chocs. 
Les ligaments auront pour rôle de maintenir le genou et de le stabiliser. 

Les pathologies mécaniques du genou vont regrouper des affections congénitales et acquise qui seront à l'origine du dysfonctionnement du genou. 

Nous traiterons uniquement les pathologies susceptibles d'être traitées par les orthèses plantaires ou semelles orthopédiques. 

Les troubles architecturaux du genoux

Il existe deux grands troubles statiques du genou qui vont entrainer une désaxation du membre inférieur de face : Le Genu Varum, et le Genu Valgum.

  • GENU VARUM

Il s'agit d'une déviation de l'axe de la jambe vers l'intérieur, les malléoles internes des chevilles se touchent, en revanche on va retrouver un écart entres les genoux appelé écart intercondylaire.

  • GENU VALGUM

 A l'inverse, l'axe de la jambe sera dévié vers l'extérieur, les genoux vont se toucher et il y aura un écart entre les deux malléoles appelé écart inter-malléolaire

De profil, on aura deux déformations possibles : Le Genu recurvatum et le Genu Flessum. 

  • GENU RECURVATUM 

Le genou va être en hyperextension.  

  • GENU FLESSUM 

Il s'agit d'un blocage du genou en position fléchie. 

C'est la présence de ces troubles architecturaux qui va favoriser ou aggravé la plupart des pathologies des genoux, et c'est essentiellement sur la correction de ces troubles que le rôle des semelles orthopédiques sera important. 

Les Tendinites dans la région du Genou

Autour du genou se trouve beaucoup de muscle qui sont impliqués dans les différents mouvements du genou notamment en FLEXION/EXTENSION. 

Quand il existe des déformations archictecturales, on aura une sur-sollicitation du travail de ces muscles qui vont tracter plus, et qui va provoquer des tendinites (inflammation du tendon).

  • La Tendinite Rotulienne 

Le Tendon rotulien fait partie de l'appareil extenseur du genou. Celui-ci est ainsi composé : du tendon quadricipital, de la rotule, et du tendon rotulien qui va s'insérer sur la tubérosité tibiale antérieure. 

On retrouve le plus souvent des douleurs sur la pointe de la rotule

Cette pathologie va le plus souvent apparaitre aprés des une activité sportive intense impliquant des sauts, ou des mouvements brusques d'extension de jambe (foot, sport de combat). 

En cas de déformation architectural du genou, l'appareil extenseur va subir un désalignement, car pour le genou, on a l'angle Q qui représente l'angle entre l'axe du tendon rotulien et l'axe longitudinal de la cuisse, cet angle va mesurer environ 15° chez l'adulte. 

  • En cas de genu Varum, cet angle diminue ou devient négatif
  • En cas de genu Valgum, cet angle augmente 

De part ces variations de l'angle Q, les contraintes mécaniques s'exerçant sur le tendon rotulien vont augmenter. 

 

Le traitement podologique via les semelles orthopédiques consistera ainsi à diminuer le trouble morphologique en question (le genu varum ou le genu valgum), afin de diminuer les contraintes qui lui sont appliquées, ce qui favorisera sa cicatrisation.


  • Syndrome de l'essui glace

Aussi appelé TFL (Tenseur du Fascia lata), Ou syndrome de la bandelette ilio tibiale. 

La bandelette ilio tibiale joue un rôle trés important dans la stabilité latérale du genou, puisqu'elle va renforcer le ligament collatéral latéral du genou. 

Lors des mouvements de FLEXION/EXTENSION DU GENOU, la bandelette passe d'avant en arrière par rapport au tubercyle infra condylaire aussi appelé tubercule de GERDY. 

En présence d'un GENU VARUM, la convexité du genou vers l'extérieur entrainera un frottement de la bandelette ilio tibiale contre le genou à chaque mouvement de FLEXION/EXTENSION, d'où l'image de "l'essui-glace". 

On va retrouver une douleur sur la face externe du genou. 

Les sports tels que la course à pied, ainsi que le vélo de part les répététition de flexion du genou vont favoriser ce frottement provoquant la douleur. 

 

Le traitement par semelles orthopédiques consistera à corriger le geste du genou afin d'annuler le conflit de frottement en corrigeant le genu varum par une rotation interne de la jambe à l'aide d'un élément pronateur sur la semelle. 

  • Tendinite des muscles de la Patte d'Oie

 Les muscles de la Patte d'oie sont des muscles permettant la rotation interne de la jambe. 

Dans le cas de Genu Valgum, ou de pieds valgus importants, on va retrouver un genou qui va " tomber vers l'intérieur ", et cette déformation va déclencher une sur sollicitation des muscles de la patte d'oie qui vont tracter plus que la nomal, ce qui va créer une douleur sur la face interne du genou. 

 

Le traitement par semelles orthopédiques consiste à corriger le valgus du pied et/ou du Genou afin de soulager le travail des muscles de la patte d'oie ce qui permettra de diminuer considérablement la douleur et de retrouver une mécanique normale du genou. 

Pathologies méniscales du genou

Les lésions méniscales du sportif sont trés fréquentes, elles doivent être traitées précocément car à long terme, elles peuvent être à l'origine de l'altération du cartilage du genou. 

Les ménisques sont des fibrocartilages ancrés entre le fémur et le tibia qui auront une fonction d'amortissement trés importante. 

Le ménisque interne est le plus fréquemment lésé (4 à 5 ménisque interne pour 1 ménisque externe). 

On va distinguer :

  • Les pathologies méniscales traumatiques apparaissant chez le patient de moins de 35 ans avec une notion de traumatisme ou de microtraumatismes répétées
  • Les pathologies méniscales dénégératives qui concerne la population plus âgée (35 - 50 ans) sans aucun facteur déclenchant.

A la marche, c'est la structure du ménisque qui va permettre par l'alternance de la CHARGE/DECHARGE de créer une lubrification continue des surfaces articulaire.

Grâce à la composante viscoélastique du complexe ménisque/cartilage, la surface portante de l'articulation va s'accroitre, ce qui permetttra de diminuer les contraintes excessives s'appliquant sur le genou. 

Les ménisques vont augmenter la congruence de l'articulation, stabiliser le genou, et permettre l'absorption des chocs, protéger le cartilage et participer à la lufrification de l'articulation. 

Ainsi, le rôle du ménisque est fondamental dans l'articulation du genou puisque leur dégradation sera en faveur de la dégradation articulaire. Le ménisque étant une structure que partiellement vascularisée, en cas de lésion, la cicatrisation est trés difficile. 

 

Les symptômes ressentis par le patient peuvent varier : sensation de blocage du genou, douleur à l'interligne articulaire interne ou externe, hydarthrose, présence d'un kyste poplité à l'arrière du genou. 

 

Les déformations morphologiques du genou seront en faveur de l'apparition de ces lésions méniscales. 

Le traitement dans la plupart des cas sera chirurgical, mais le port de semelle orthopédiques dans le cas de lésion débutante et peu douloureuse ou dans les suites d'une intervention chirurgicale pour prévenir l'apparition d'arthrose est essentiel

Les orthèses plantaires permettront de soulager les douleurs en corrigeant le trouble statique ce qui permettra de mieux répartir les pressions sur le genou. 

 

 

Gonarthrose - Arthrose du Genou

On retrouvera deux types d'arthrose dans la région du genou : au niveau de l'articulation fémoro patellaire (entre la trochlée fémorale et la rotule) et au niveau fémoro - tibial

 

  • Syndrome Rotulien 

Il s'agit d'un ensemble de signe clinique traduisant la souffrance de l'articulation fémoro patellaire. On retrouvera cette articulation à l'avant du genou à l'endroit où coulisse la rotule dans la gorge osseuse appelée trochlée fémorale

On retrouve souvent ce syndrome chez les femmes hyperlaxe présentant un genu valgum, mais il existe différentes cause de ce syndrome notamment : une dysplastie rotulienne (déformation de la rotule d'origine congénitale), une rotule trop haute (patella alta), ou encore une dérotation externe de la tubérosité de la tuberosité tibiale antérieur. Tous ces facteurs vont avoir tendance à faire sortir la rotule de sa poulie trochléenne et vont soit provoquer une luxation ou subluxation récidivantes. 

Ainsi l'incongruence de l'articulation fémoro patellaire et les différents épisodes d'instabilité de cette roule va entrainer des lésions cartilagineuses qui seront le lit de l'arthrose. 

 

On peut retrouver la douleur à l'avant du genou, autour du genou, mais aussi à d'autres localisation variant d'un patient à un autre. 

Ce syndrome rotulien peut être déclenché par des gestes sportifs induisant des flexions intenses répétées combinées à des charges importantes sur la surface articulaire. On aura une inflammation du cartilage derrière la rotule lors de son passage sur fémur ce qui sera responsable de la douleur. 

 

Pour les jeunes patients, il s'agit la plupart du temps d'un déséquilibre entre les forces musculaires antérieures et postérieures de la cuisse, majoré à la déviation architecturale du genou, la facette externe de la rotule va se retrouver en hyperpression sur la trochlée fémorale. 

 

Le port de semelles orthopédiques permettra par le biais d'appuis sous le pieds précisément placés d'agit sur les contraintes mécaniques s'exerçant sur l'articulation fémoro patellaire. 

Le but étant dond de corriger la position du genou via une position du pied afin de réduire le conflit douloureux d'exerçant derrière la roule, ce qui permettra de diminuer l'irritation et l'inflammation du cartilage.

  • L'Arthrose Fémoro tibiale 

L'arthrose fémoro tibiale est en lien direct avec le Genu Varum qui en ai un facteur biomécanique impotant, on va la retrouver surtout chez les hommes. 

La déformation du genou en GENU VARUM va entrainer un baillement de l'articulation en externe et un pincement en interne du genou. Et c'est ce pincement qui va entrainer à long terme une dégradation du cartilage en regard de cette partie interne. En effet, on aura plus de contrainte dans le compartiment féloro-tibial médiale. 

Un antécédant de rupture du Ligament croisé antérieur entrainement également une dégradation du cartilage en interne, de même une lésion du ménisque interne à de forte chance de provoquer une arthrose fémoro tibiale par la suite. 
Car le ménisque interne a un rôle de stabilisateur essentiel. Il va agir en synergie avec le Ligament croisé antérieur pour éviter la translation du tibia en avant par rapport à la rotule, mais il va surtout permettre d'absorber les forces de compression entre le fémur et le tibia. La disparition du ménisque par méniscectomie ou ses lésions auront des conséquences importante sur le cartilage adjacent. 

 

Les semelles orthopédiques permettront de corriger le genu varum associé en ramenant le genou vers l'intérieur par le biais d'un élément pronateur, car la rotation interne de jambe permettra de ré axer le genou et donc soulager les containtes sur le compartiment fémoro tibial interne. 

Contactez-moi

Les actualités
Voir toutes les actualités

Newsletter